12 janvier 2016
José Roda
1 min

Achat immobilier : quelles tendances chez les primo-accédants ?

    Achat immobilier tendance primo-accedants
    3068
    Reading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minute

    Quel produit proposer en priorité aux clients qui souhaitent faire leur premier achat immobilier ? Si vous vous posez la question, la dernière enquête Cafpi apporte des éléments de réponse.

    Comprendre les attentes des clients pour être plus pertinent dans vos offres, c’est essentiel. Aussi, savoir que 82,6 % des primo-accédants s’orientent vers une acquisition dans l’ancien, est un enseignement de premier ordre ! Ce chiffre, issu d’une étude menée par Cafpi, n’est pas le seul à retenir.

    En effet, il apparaît que le montant moyen de l’emprunt pour ce premier investissement immobilier s’élève à 181 956 €, et s’étend sur une durée de vingt ans (238 mois). Un montant et une durée d’emprunt en légère augmentation (de 8 000 € et cinq mois environ) par rapport à l’édition 2014 de l’enquête.

    Cette appétence pour l’ancien n’est pas liée qu’au goût des vieilles pierres. Plus abordable, ce type de bien attire les clients aux revenus les plus modestes, ces derniers représentant 25% des dossiers selon l’étude Cafpi. En moyenne, cette première acquisition équivaut en 2015, à 5 années de revenus pour l’acquéreur, comme en 2014.

    PTZ : faciliter l’accession à la propriété…

    Allongement de la durée des emprunts, augmentation des prix, Cafpi estime que les primo-accédants touchent désormais aux limites de leurs taux d’efforts et en appelle à des mesures d’accompagnement.

    Nul doute que l’élargissement du Prêt à taux Zéro (PTZ) – à compter du début 2016 – à de nouvelles populations, facilitera l’accès à la propriété. Ce prêt pourra en effet financer jusqu’à 40 % du montant du bien, et verra son différé de remboursement relevé. Il sera par ailleurs ouvert à l’ancien à rénover, partout en France.

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser