25 juin 2015
2 min

Baromètre LPI-SeLoger Juin 2015 : La reprise ne faiblit pas

    2673
    Reading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutes

    Par Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université Paris Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

    Alors que la reprise des ventes va au-delà du rebond saisonnier habituel, les prix affichés par les vendeurs se tendent. En mai, les prix affichés étaient ainsi en progression de 2.9 % au cours des 3 derniers mois : + 1.4 % pour les appartements et + 5.4 % pour les maisons. Le marché est bien réveillé et l’évolution des prix signés en mai en témoigne, avec + 2.9 % pour l’ensemble du marché sur 3 mois : + 1.5 % pour les appartements et + 5.2 % pour les maisons.

    En mai, les prix signés étaient ainsi à 1.0 % au-dessus de leur niveau d’il y a un an.

    Dans les prochains mois, l’activité du marché va encore progresser et la remontée des prix devrait encore s’accélérer. Mais sur un an, compte tenu de l’inertie des indices mesurés en année glissante, le rythme annuel d’évolution des prix signés est toujours en recul : -1.0 % pour l’ensemble du marché (- 0.9 % pour les appartements et – 1.3 % pour les maisons).

    Nombre de transactions

     

    Les prix des appartements ont augmenté de 0.9 % au cours des 3 derniers mois, s’établissant en mai à un niveau supérieur de 1.6 % à celui de 2014, à la même époque. En revanche, après l’embellie constatée en avril, les prix des maisons ne progressent plus que lentement : de 0.1 % sur 3 mois, ils sont au même niveau qu’il y a un an.

    Mais globalement, les prix du neuf sont toujours orientés à la hausse : en mai, les prix signés ont cru de 0.8 % au cours des 3 derniers mois et se situent à 1.3 % au-dessus de leur niveau d’il y a un an.

    Pourtant, habituellement, le mois de mai n’est pas propice au renforcement de la pression sur les prix. En revanche, comme chaque année, la hausse des prix du neuf va se renforcer en juin. Et il est probable que durant l’été, les prix du neuf retrouvent des rythmes annuels d’évolution positifs : alors que jusqu’alors, c’est toujours la baisse qui prévaut, avec – 0.1 % pour les appartements et – 0.7 % pour les maisons.

    Nombre de transactions

     

    Retrouvez l’intégralité de l’analyse de Michel Mouillart et du baromètre LPI-SeLoger de Juin en cliquant ici.

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser