08 juin 2015
1 min

Facebook prêt à s'attaquer à l'immobilier

    2608
    Reading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minute

    Révolution dans la galaxie des réseaux sociaux… et dans le monde de l’immobilier : Facebook teste actuellement un moteur de recherche grâce auquel les internautes pourront afficher toutes les annonces postées au sein des groupes dont ils font partie, mais aussi filtrer et classer les produits par catégorie, prix ou date de parution.

    Comment ça marche ?

    Les membres du réseau social ont déjà la possibilité de publier des petites annonces, celles-ci sont souvent partagées au sein de groupes publics qui peuvent réunir plusieurs milliers d’utilisateurs.

    Depuis février, chaque utilisateur a la possibilité de choisir l’option « à vendre » en cliquant sur un bouton. Ce dernier peut inclure une description de l’objet accompagnée de photos, le prix de vente et les conditions de livraison. Le produit, une fois vendu, vient alors s’ajouter à un catalogue du vendeur, qui prouve la légitimité de celui-ci. Une façon pour Facebook de donner davantage de crédit à ses annonces.

    Un service gratuit

    Contrairement aux sites classiques, ce service est gratuit et sans commission. Même s’il est impossible de vérifier la fiabilité de l’annonceur, il est certain que Facebook est bien décidé à investir le marché des petites annonces en facilitant l’achat-vente entre particuliers.

    Le but du réseau social, c’est évidemment de collecter encore plus de données sur les habitudes de consommation de ses utilisateurs, y compris en ce qui concerne la location ou la vente de biens immobilier.

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser