22 septembre 2015
2 min

Les Français privilégient les petites surfaces, ne les négligez pas !

    2784
    Reading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutes

    Les acquéreurs sont de retour. Et leur choix se porte souvent sur les petites surfaces :  studios, 2 pièces ou maisons avec 2 chambres. Des commissions à la clé donc ; pourtant, de nombreux agents immobiliers délaissent un peu ce type de biens.

    Une reprise constatée

    Le début de l’année a offert des conditions particulièrement favorables à l’achat (taux de crédit attractifs, loi sur l’assurance-emprunteur, prix qui se stabilisent,…) et les Français en ont profité pour concrétiser leurs projets ! Et même si les prix, sur les 3 derniers mois selon le baromètre LPI-SeLoger, sont en hausse – comptez en moyenne 3 524 €/m² pour un appartement ancien et 2 996 €/m² pour une maison -, la demande immobilière est en progression de 6 % au premier semestre 2015, assure Laforêt. Cette demande est particulièrement significative en Ile-de-France où la hausse titille « la barre des 10 % ». Paris affiche aussi de jolis scores, avec 3 % d’acheteurs supplémentaires sur un an. Ce constat recoupe celui de Guy Hoquet, qui évoque une croissance de 23 % des visites de biens et de 14 % des projets d’achat sur l’ensemble du territoire.

    Les petites surfaces représentent 55% des achats

    Si la demande repart à la hausse, le choix des acheteurs se porte quand même sur des biens de petite taille : les studios et 2 pièces représentent 55 % des achats d’appartements, tandis que pour les maisons, ce sont les 2 chambres qui font 45 % des ventes, selon le réseau Laforêt.

    Le retour des primo-accédants

    A ce phénomène une explication : les conditions de crédit restent très favorables depuis un an, ce qui a permis à la part des primo-accédants de remonter de 4 % sur un an, explique Century 21. Selon Guy Hoquet, les primo-accédants représentent désormais 35 % des transactions immobilières alors qu’ils ne représentaient que 30 % en 2013. Il faudra donc veiller de près à la hausse des taux et aux conséquences sur un éventuel tassement de la demande…

    De nombreuses petites commissions à prendre

    Curieusement, bien souvent, les agents immobiliers rechignent à « rentrer » des petites surfaces. La commission est réduite : c’est donc beaucoup de travail pour pas grand-chose. Erreur ! Car les petites surfaces sont les biens sur lesquels le turn-over est le plus élevé et qui se vendent le plus.

    Alors un conseil, cumulez les petites commissions pour vous garantir un gros Chiffre d’Affaires !

     

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser