16 juillet 2015
1 min

Les professionnels de l'immobilier doivent accepter d'être jugés !

    2530
    Reading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minuteReading Time: 1 minute

    Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du Management des Services Immobiliers, salue le développement de nouvelles plateformes internet permettant aux clients de partager leurs avis au sujet des professionnels du logement et du bâtiment.

    Tout se passe comme si l’opinion portait sur le monde des professionnels immobiliers un regard unique, rustique, et malheureusement négatif. Les organisations syndicales d’agents immobiliers et d’administrateurs de biens ont le choix dans ce contexte entre le déni et l’autoflagellation.

    Leur action roule effectivement entre deux bords. Ces temps-ci, sous l’effet de la redoutable loi ALUR, il faut reconnaître que l’ambiance est à la qualification globale de tout le corps professionnel. Le Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, créé par cette loi, planche sur la mise en œuvre de dispositions exigeantes : l’obligation de formation continue pour tous les personnels des agences et des cabinets en situation de responsabilité envers la clientèle, la déontologie à laquelle les professionnels seront astreints, ou encore plus modestement l’état des lieux type.

    Des avancées ont déjà eu lieu [ … ]

    En savoir plus ici

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser