15 décembre 2015
Mathieu Folin
2 min

Nielsen-Médiamétrie : le classement des portails immobiliers de décembre

    5444
    Reading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutesReading Time: 2 minutes

    Mediamétrie vient de publier les derniers résultats de sa Mesure de l’Internet Global, référence du trafic Internet. En découle notamment le classement des audiences des portails immobiliers sur les 3 écrans : ordinateur, smartphone, tablette.

    Les faits marquants

    En septembre 2015 :

    • 32% des français ont consulté au moins un site ou une application d’immobilier sur ordinateur, smartphone et/ou tablette, soit 16,7 millions d’internautes. La France se classe ainsi parmi les marchés où l’immobilier est le plus consulté en ligne.
    • SeLoger domine toujours largement le classement sur les 3 écrans, accentuant ainsi son avance sur les autres portails spécialistes. Avec une évolution de près de 6%, SeLoger représente près du double de visiteurs uniques de ses concurrents.
    • Logic-Immo et PAP, bénéficiant eux aussi de leur présence TV, se partagent le reste du podium.
    • AVendreALouer et Explorimmo complètent le Top 5

    Ce classement révèle ainsi un mouvement de concentration des recherches internautes sur les acteurs les plus connus du marché.

    Mobilité, le nouveau relais de croissance

    On observe à nouveau une croissance soutenue des visites en mobilité sur l’ensemble des portails immobiliers. Cette croissance atteint même sur smartphones + 80% de consultations depuis Septembre 2014. La tablette n’est pas en reste avec une hausse globale de 10% sur la même période.

    Audiences médiamétrie Décembre 2015
    En conclusion :
    Nul doute que cette embellie d’audience révèle un regain de forme du marché immobilier français, qui devrait vivre, comme en 2015, une excellente année 2016.

    Note de la rédaction : LeBonCoin n’apparait pas dans cette analyse car il ne permet pas à MédiaMétrie de mesurer correctement son audience mobile et tablette.

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser