18 octobre 2016
3 min

Quel est le meilleur emplacement pour mon agence immobilière ?

    Quel est le meilleur emplacement pour une agence immobilière
    3347
    Reading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutesReading Time: 3 minutes

    Pour qu’une agence immobilière connaisse rapidement le succès, son emplacement doit être choisi avec la plus grande précaution. Ce dernier doit non seulement répondre à un besoin, mais aussi être choisi de manière réfléchie, en évitant les éventuels coups de cœur.

    Choisir un emplacement passant et visible

    Ne vous arrêtez que sur les emplacements stratégiquement situés. Ces derniers peuvent être en plein centre-ville, non loin d’une station de métro, à proximité d’un quartier des affaires, au milieu d’une rue commerçante… Peu importe, dès lors que l’emplacement se situe dans un endroit vivant. Vérifiez que rien ne vous empêche de voir et de vous arrêter devant l’emplacement. Le trottoir doit être large, la rue aérée, et le quartier fréquenté à tout moment de la journée. Privilégiez les locaux situés aux angles, qui ont l’avantage de disposer de deux vitrines donnant sur deux rues différentes.
    N’hésitez pas à passer quelques heures à différents moments de la semaine ou du mois pour analyser le type de passage. Les gens viennent dans cette rue en sortant du travail ? Lorsqu’ils font du shopping le week-end ? Lorsqu’ils prennent leur pause déjeuner ?

    Apprendre à connaître le quartier

    Chaque quartier d’une ville possède sa propre fréquentation, sa propre population et son propre mode de vie. Pour savoir si le quartier prisé correspond au type d’agence immobilière que vous souhaitez implanter, n’hésitez pas à vous renseigner en interrogeant les commerçants et les passants. Vous pouvez également contacter l’association des commerçants du quartier, ce qui vous permettra d’obtenir une foule d’informations utiles pour faire votre choix.
    Posez-vous les bonnes questions :

    • De quelle manière le quartier évolue-t-il ?
    • Est-il porteur ? Dynamique ? Assez divers pour attirer les gens ?
    • Y a-t-il des projets visant à faire évoluer le quartier ?

    L’association des commerçants de quartier :

    Un passage obligé pour obtenir des renseignements sur le quartier, ses opportunités, ses avantages et ses inconvénients, direction l’association des commerçants de quartier. Ses membres seront les plus à-même de vous en dire plus sur le dynamisme de la zone et le comportement de ses habitants.

    Faire un point sur la concurrence

    Comme pour toute entreprise, votre agence immobilière aura probablement des concurrents directs et indirects. Vérifiez que vos concurrents se trouvent à plus d’une dizaine de vitrines de votre emplacement et analysez leurs horaires, leurs prix, leurs services et leur qualité globale. Tentez également de trouver des concurrents proposant des produits différents des vôtres afin pourquoi pas d’organiser un partenariat.

    la concurrence, pas que des inconvénients !

    Attention, ne cherchez pas à tout prix un emplacement libre de toute concurrence ! Gardez bien en tête que s’il y a des agences immobilières dans le quartier que vous convoitez, c’est qu’il existe un réel besoin. A l’inverse, le manque de concurrence pourrait être un signe du manque de besoin du quartier dans ce domaine.

    Se renseigner sur le marché immobilier local

    Renseignez-vous sur le marché immobilier de la zone de chalandise, qui comprend tout l’espace géographique englobant l’emplacement convoité. Le marché immobilier de cette zone est-il actif ? Y a-t-il une rotation importante du parc immobilier ? Cette analyse vous permettra d’en savoir plus sur le dynamisme et les évolutions possibles du quartier.

    Calculer le coût et la rentabilité

    D’une manière générale, plus un quartier est porteur et plus les emplacements y sont rares et chers. A vous de trouver le bon équilibre entre coût et rentabilité. Le local de votre future agence immobilière implique-t-il un pas de porte ou un droit au bail ? Quelle est la durée restant jusqu’à la fin du bail ? A combien s’élève le loyer et comment est-il révisé ? Y a-t-il des frais d’acquisition ?
    Pour faire baisser la facture, vous pouvez être tenté d’opter pour un local nécessitant des travaux. Veillez toutefois à ce que la réalisation de ces derniers ne pèse pas trop sur le budget et chiffrez toutes les dépenses avant de vous lancer dans l’aventure.

    Formule de révision du loyer d’un bail commercial

    Nouveau loyer = ancien loyer x (dernier indice / indice de référence précédent)
    Exemple pour un bail triennal signé avec un loyer de 1800€ (indice 102). Trois ans plus tard (indice 108), le nouveau loyer sera plafonné à 108 x (108/102) = 1906€.

    Une fois ces différentes étapes franchies, il ne vous reste plus qu’à établir le lien avec les autres commerçants du quartier et à vous familiariser à votre nouvel environnement pour faire de votre nouvelle agence immobilière une véritable réussite !

    Partager sur

    Ces articles peuvent vous intéresser